Le Japon : comment voyager pas cher ?

Le Japon est un pays très cher. Que ce soit les transports, la nourriture ou l’hébergement, votre budget va prendre un méchant coup ! A la base, j’avais choisi d’éviter ce pays pour éviter de plomber mon argent. Néanmoins, la tentation de venir dans le pays pour lequel j’avais le plus de curiosité a été trop grande. J’ai certes dépensé beaucoup d’argent, mais j’ai pu faire de grande économies par rapport à un voyage classique dans le pays du soleil levant. Comment ? Voilà la réponse !

Le transport

Que ce soit le bus ou le train, les transports sont particulièrement chers au Japon. Pour minimiser les coups, vous pouvez toujours souscrire à un pass Japan Rail qui vous permettra de prendre le train pour un coup réduit. Néanmoins, il doit se réserver avant votre venu au Japon ! Pour ma part, j’ai choisi de voyager dans le pays en autostop. Bien que peu de Japonais parlent anglais et que la peur de l’étranger est bien présente, j’ai dû attendre moins d’une heure à chaque fois. Sauf deux exceptions où je reviendrai plus tard.

Au Japon, il est impossible de faire du stop aux entrées d’autoroute. Et c’est bien dommage, vu que c’est le meilleur endroit pour lever son pouce. Si vous vous en approchez, vous serez vite envoyé ailleurs. La technique réside donc dans le fait de se placer un peu avant, dans un endroit où il y a de la place pour s’arrêter. Dès fois, ce n’est pas facile, mais globalement, vous pourrez toujours trouver un endroit sympa. Une fois placé, il faut dégainer votre panneau de destination. Les japonais ne voient pas beaucoup d’autostoppeurs, vous serez peut-être le premier. Il vous faut donc expliquer où vous voulez aller. Le mieux est d’avoir un panneau écrit en Kanji. Mais écrire normalement passe très bien aussi. J’avais aussi un mot en japonais expliquant que je voulais aller dans telle ville ou endroit et que si la personne n’y allait pas, elle pouvait me déposer dans une aire de service.

beppushikokutourdumonde-10 copie

Les aires de services sont votre principal allier. Une fois sur l’autoroute, n’en sortez surtout pas avant votre destination ! Restez sur les aires de service et faites du stop à leur sortie. Vous serez rapidement pris. Si vous le pouvez, tentez aussi de repérer les numéros de plaques des voitures. Certains indiquent peut-être votre destination, autant interroger la personne directement ! Attention tout de même. Sur une aire de service, j’ai été une fois attrapé par la police. Une voiture avait appelé pour me signaler. La police considérait cela trop dangereux pour moi et m’a déposé dans un endroit bien plus dangereux… bref, la police cherche plus à se débarrasser du problème plutôt que vous aider dans ce cas-là.

Le stop vous permettra d’échanger pas mal avec les Japonais. Peu accessibles de façon générale, ils se dévoilent complètement avec le stop. Chaque chauffeur a vraiment pris soin de moi en m’offrant parfois à manger, à boire… certains m’ont même payé un hébergement pour la nuit ou invité chez eux. Chaque rencontre reste unique et inoubliable.

L’hébergement

Invitez quelqu’un chez soi n’est pas chose courant au Japon. Si vous utilisez couchsurfing, vous allez devoir être persuasif ! Difficile d’accéder à un hébergement, beaucoup préfèrent utiliser Air BNB. Se faire inviter par un japonais lui-même reste aussi rare, mais si ça se passe, c’est un grand honneur !

japontourdumonde-2 copie

Les hostels sont plutôt chers dans le pays. Il y a tout de même quelques techniques pour payer moins. Par exemple, vous pouvez demander de dormir sur le canapé de la salle commune pour 3 ou 4 euros. Une nuit, j’ai même pu dormir dans un hamac pour quasiment rien !

nagasakitourdumonde-4 copie

Autre technique, le « manga kissa » ou « manga café » en français. C’est un endroit où les Japonais viennent lire des mangas. Vous pouvez, en payant moins cher qu’un hostel dormir dans une box avec un matelas. Souvent, la boisson est gratuite et illimitée. Des fois, vous aurez aussi le droit à des céréales, du riz au curry, des glaces… le tout gratuit ! Des économies pour vos repas !

beppushikokutourdumonde-8 copie

A Tokyo, j’étais sans hébergement pendant une nuit. J’ai fini dans un café porno où les japonais viennent regarder des films X. L’ambiance est carrément étrange, mais le prix d’une nuit est moindre ! Une autre possibilité, c’est les capsules hôtels. C’est un peu comme un dortoir en plus privé. Certains sont chers, mais d’autres ont un prix accessible. Attention tout de même, ils sont souvent réservés… aux hommes !

0capsule-12

0capsule-13

Dernière possibilité, le camping ! J’ai souvent posé ma tente entre deux stops dans une aire de service à l’abri des regards ou même sur leurs toits. Vous pouvez aussi facilement camper dans un parc en pleine ville ! Le pays est plus que sûr,  pas de peur à avoir. Dans le pire des cas, la police viendra vous réveiller calmement le lendemain en vous disant qu’il ne faut pas rester. Mais bon, vous, vous n’en savez rien, vous n’êtes qu’un petit étranger perdu !

fukuokatourdumonde-10 copie

Se laver

Quand on campe, il faut penser aussi à rester propre ! Dans certains hôtels, les douches sont gratuites ! Vous pouvez en profiter tranquillement. Mais dans la plupart des cas, les onsen restent la meilleure solution. Pas cher, vous pourrez vous relaxer et vous laver en toute sérénité.

beppushikokutourdumonde-1 copie

Manger

La nourriture japonaise reste une de mes préférées dans le monde ! Mais au Japon, ça peut être cher. Une solution pour rester dans vos frais c’est le konbini. Ils vous proposeront des bentos pour quelques euros. Certains chaînes de restaurant ont aussi des prix abordables.

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *