Le stop en Europe : Le bilan

Après avoir passé plus de deux mois sur les routes européennes, il est temps de faire un petit bilan du stop en Europe, mais aussi de donner des conseils aux auto-stoppeurs de passage sur le site :

France :
Nombre de stop réalisé : 1
Difficulté : Facile
Commentaires : Stop réalisé au péage de Dijon. Il m’a suffit de demander à la première personne que j’ai trouvée.

Croatie :
Nombre de stop réalisé : 4
Difficulté : Facile
Commentaires : Les lifts sont trouvés en moins de 30 minutes. Les péages sont de bons endroits pour trouver des véhicules, mais certains péages ne veulent pas de vous…

Bulgarie :
Nombre de stop réalisé : 14
Difficulté : Facile
Commentaires : Pas de péages, mais pas trop de difficulté. Attente estimée entre 20 minutes et 2 heures.

Roumanie :
Nombre de stop réalisé : 9
Difficulté : Facile
Commentaires : Le stop est très répandu, mais est payant. Peu de gens acceptent que ce soit gratuit. Beaucoup de concurrence qui n’hésite pas à vous prendre votre voiture.

Hongrie :
Nombre de stop réalisé : 2
Difficulté : Facile
Commentaires : Pas de difficulté particulière.

Pologne :
Nombre de stop réalisé : 12
Difficulté : Facile
Commentaires : Les polonais vous font beaucoup de signes d’encouragements quand ils ne vous prennent pas. Assez facile de trouver un véhicule (moins de 30 minutes). Mieux vaut éviter le panneau avec la destination. Les Polonais font des petits trajets. Vous pouvez faire 100km avec 5 voitures en une journée. Le panneau avec une destination lointaine ne les pousse pas à s’arrêter. Mieux vaut ne pas être pressé !

Lituanie :
Nombre de stop réalisé : 3
Difficulté : Facile
Commentaires : Attention aux endroits où vous laissent vos conducteurs. Parfois il n’y a rien à plusieurs kilomètres à la ronde.

Litvia :
Nombre de stop réalisé : 4
Difficulté : Facile
Commentaires : Stop répandu dans le pays, pas de soucis.

Estonie :
Nombre de stop réalisé : 2
Difficulté : Facile
Commentaires : Rien a signaler.

Russie :
Nombre de stop réalisé : 5
Difficulté : Facile
Commentaires : Peu de gens parlent anglais ! Mieux vaut avoir des petites bases. Froid au premier abord, les Russes sont vraiment sympas après quelques minutes de route !

Conclusion globale :
On ne peut pas vraiment dire que j’ai rencontré des difficultés en Europe. J’ai parfois attendu 3h, mais globalement, je trouvais en moins d’une heure un véhicule. Les gens sont prêts à aider, il faut juste bien se placer et garder le sourire !

stopeurope (11 sur 1) copie

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *