Le stop en Corée

Faire du stop en Corée

Faire du stop en Corée du Sud est relativement simple. J’ai généralement attendu entre 5 minutes et 25 minutes pour trouver une voiture. Tout comme la France, le pays comporte quelques péages sur les autoroutes. Le lieu est une bonne solution pour faire du stop. Souvent, les gens qui s’occupaient du péage essayaient de m’aider en demandant aux véhicules s’ils pouvaient me prendre. Une autre bonne solution pour le stop, les aires d’autoroutes qui sont assez présentes.

Pour se faire comprendre, mieux vaut utiliser un panneau avec les Hangeul (écriture coréenne). Dans les aires de repos, il y a pas mal de centres d’informations. Si vous avez peur de mal écrire, vous pouvez toujours demander aux personnes qui se trouvent dans ces centres.

Les coréens ne parlent pas tous anglais, mais vont globalement vous aider. Je suis tombé sur plusieurs types de personnes. Pour aller à Gwangju par exemple, je suis tombé sur une famille qui m’a aidé à aller jusqu’à mon hostel. Les enfants parlaient anglais, mais pas les parents. Une fois, je suis tombé sur un homme qui ne parlait pas anglais. Il a appelé tout son répertoire pour que je puisse parler à quelqu’un.

10329290_1498577837026138_1380146580911531064_n

Où dormir ?

La Corée du Sud est sûrement un des pays les plus sûr du monde. Si vous avez une tente, vous pouvez donc facilement trouver un coin pour vous y poser. Par moment, j’ai même posé ma tente dans des parcs en plein milieu de la ville. Je n’ai jamais eu de soucis. Et pourtant, je suis même resté parfois jusqu’à 10h sous ma tente. Attention tout de même à trouver un endroit à l’abri pour éviter la pluie pendant la mousson en août

Les hostels sont, bien évidemment, toujours un bon moyen d’économiser un peu d’argent. Néanmoins, ils sont un peu plus cher en Corée. En Pologne, j’avais payé 6 euros pour une nuit et une dizaine d’euros en Russie. En Corée du Sud, on atteint plus facilement les 15-20 euros. Mais le prix n’est pas la seule différence avec les hostels des autres pays. En Corée, il est très courant de proposer de faire à manger aux guests. A plusieurs reprises, j’ai eu le droit à des repas gratuits de cette façon.

La dernière solution est propre à la Corée elle-même. Il y a des sortes de SPA dans le pays : Les Jjimjilbang. Pour quelques euros, il est possible d’y dormir dans de sortes de grands dortoirs. Pas de lits, mais des sortes de tatamis. Evidemment, comme vous êtes dans un SPA, vous pouvez profiter de douches pour le même prix. Par contre, un point négatif au lieu ! Les Jjimjibang sont assez populaires et il est assez courant que les coréens totalement bourrés viennent y dormir et donc, vous réveillent dans la nuit.

A noter qu’en Corée du Sud, je n’ai jamais pu dormir chez l’habitant que ce soit par invitation pendant mon voyage ou avec couchsurfing. Pour couchsurfing, je n’ai d’ailleurs jamais eu de réponses dans mes demandes d’hébergement, dommage.

stopcoree-1 copie

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *