Le Mont Fuji : Un tour sur le sommet du Japon

Le plus haut sommet du Japon

Culminant à 3776 mètres, le mont Fuji est le plus haut et plus connu sommet du Japon. Volcan encore actif, la dernière éruption remonte à 1707. Depuis Fukushima, les experts évaluent une éruption entre aujourd’hui et dans dix ans. Il faut donc s’attendre à ce qu’il explose à tout moment lors de l’ascension ! Visible seulement une trentaine jours dans l’année depuis le sol, la saison pour le grimper se situe entre les mois de Juillet et Août. En dehors de ces mois, vous êtes en hors saison. Ce qui signifie qu’aucun abri n’est ouvert et que les secours vont mettre un petit moment pour venir si vous avez un soucis ! En dehors de ça, après Juillet et Août, il commence à faire vraiment froid pendant l’ascension et particulièrement sur le sommet. J’ai fait cette ascension à la fin du mois de septembre, avant que la neige n’envahisse le sommet.

japantourdumonde-59 copie

Comment y aller

Situé à 2h de Tokyo, il est plutôt facile d’accès. Plusieurs solutions sont possibles, les bus et les trains. Nombreux pendant la saison ouverte, ils sont très très peu nombreux une fois cette saison terminée (sûrement pour dissuader les grimpeurs). Il existe des pass qui permettent de payer moins cher le trajet en train et bus. Il faut se renseigner dans les offices de tourisme pour avoir les informations les plus récentes sur ce pass. Pour le grimper, beaucoup de gens commencent à la 5ème station qui se situe à 2300m.

japantourdumonde-54 copie

Les structures sur place

Pendant la haute saison, il est possible de réserver un abri dans une des 10 stations du sommet. Ils permettent de dormir directement sur le sommet pour ceux qui veulent le faire en deux jours ou bien dormir après le coucher de soleil pour ensuite voir le lever. Les prix sont chers et ils sont vite pris d’assaut. Pendant mon ascension, j’ai vu quelques personnes camper avec leurs tentes en saison fermée, ce n’est pas autorisé, mais tout à fait possible. Il y a aussi quelques restaurants sur place.

japantourdumonde-58 copie

Ascension de nuit

Le grand truc du mont Fuji, c’est de le grimper la nuit et d’arriver avant le lever de soleil pour pouvoir l’admirer. Et cela vaut le coup ! C’est sûrement un des plus jolis que j’ai vu ! Il faut tout de même surveiller la météo avant l’ascension pour ne pas monter pour rien. Le monter de nuit permet aussi en haute saison d’éviter les grosses chaleurs de la journée. Il parait qu’il y a énormément de japonais pendant la haute saison sur le chemin. C’est donc assez long à monter, fin septembre, nous étions peut-être une trentaine sur le sommet. Pensez à prendre des vêtements chauds pour le sommet, y compris gants et bonnet ! Quand ça souffle, c’est vraiment important. Si vous faites l’ascension de nuit, pensez à lever la tête pour regarder le ciel étoilé. Il est vraiment magnifique ! Si vous êtes assez haut, regardez aussi vers le bas, vous verrez plusieurs petites lumières avancer sur la montagne : ce sont les autres grimpeurs !

japantourdumonde-55 copie

japantourdumonde-57 copie

Découverte du volcan le matin

Une fois le soleil levé, vous pourrez découvrir les jolies couleurs du mont. Au niveau du cratère, on trouve un joli rouge qui fait un peu planète mars avec plus ou moins de neige selon la saison. En descendant, vous verrez de plus en plus de végétation. Découvrir le sommet après l’avoir grimper la nuit est un vrai plaisir pour trois raisons ! La première, on voit enfin les couleurs qui sont vraiment sublimes avec le soleil. La seconde, on est soulagé de ne pas avoir pu voir la hauteur qu’on avait encore à grimper pendant l’ascension (Et oui, il fait totalement noir, vous ne savez donc pas du tout où il se situe). La troisième et dernière est clairement le lever de soleil dont j’ai parlé plus tôt.

japantourdumonde-60 copie

japantourdumonde-63 copie

japantourdumonde-62 copie

Le mont Fuji, facile ?

On ne peut pas dire que le mont Fuji est un sommet compliqué. Chaque année, un tas de personnes âgées le grimpent. Pendant mon ascension, j’étais avec un canadien qui n’avait jamais été dans la montagne et il s’en est sorti. Bref, vous allez un peu souffrir, mais c’est vraiment accessible. Partez tout de même de la cinquième station si vous voulez le grimper en un jour. Il faut en moyenne 9h pour grimper sur le sommet. En prenant mon temps et en marquant plusieurs pauses, ça m’a pris 7h. La descente, en courant sur les grandes pentes m’aura pris 3h. Le mieux est de venir à la station 5, attendre 1h pour s’habituer à l’altitude et commencer à 21h l’ascension pour voir le lever du soleil. Vous serez de retour vers 7-10h le lendemain.

japantourdumonde-66 copie

japantourdumonde-67 copie

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • Tags:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *