DMZ : La frontière entre la Corée du Nord et du Sud

Le DMZ, qu’est-ce que c’est ?

La DMZ ou la zone coréenne démilitarisée a été créée le 23 mars 1953 au moment de la signature de l’armistice de Panmunjeon entre la Corée du Sud et du Nord. En d’autres termes, c’est la frontière entre ces deux pays. Longue de 248 km et large de 4 km, elle est souvent décrite comme « la frontière la plus dangereuse du monde ». Cela est sûrement dû au nombre impressionnant de postes militaires et autres véhicules qui y sont postés.

dmzcoreetourdumonde (1 sur 10) copie

La tranquillité de la DMZ

Derrière cette réputation de zone la plus dangereuse du monde, il est assez étonnant de voir l’envers du décors de la zone. En réalité, il n’y a pas tant de monde que ça autour de cette frontière et le lieu est devenu un vrai paradis pour la faune et la flore. On trouve un tas d’animaux un peu partout et des zones naturelles impressionnantes.

Visiter la DMZ

Il est possible de visiter quelques zones de la DMZ. Evidemment, cela à un prix et même un prix assez cher ! Entre 30 euros et 50 euros pour le tour DMZ 1, 65 euros pour le tour DMZ 2 et 100 euros pour une compilation des deux. Le tout est plutôt bien organisé. On vient vous chercher à l’hôtel où vous séjournez et on vous prend en charge jusqu’à la fin.

Tour DMZ 1 : Pourquoi il ne faut pas faire ce tour.

Le tour DMZ 1 est une belle petite arnaque. Si on en croit la brochure, il vous permet d’approcher la frontière de la Corée du Nord. Mais en réalité, ce n’est pas vraiment le cas. Pour commencer, vous rejoignez une première zone qui marque l’entrée de la DMZ. Vous pouvez y trouver quelques messages des coréens plein d’espoir éparpillés sur quelques barbelés qui ne représentent pas la frontière, voir le dernier pont avant la Corée du Nord et le reste d’un train. Une fois cette petite étape d’une quinzaine de minutes passée, vous passerez la frontière avec une sorte de petit contrôle.

dmzcoreetourdumonde (2 sur 10) copie

dmzcoreetourdumonde (3 sur 10) copie

Vous arriverez alors au 3ème tunnel d’infiltration. Ce tunnel fait partie d’un ensemble de 4 tunnels créés par la Corée du Nord pour envahir Séoul par les sous-sols. Un plan sacrément ingénieux, mais jamais terminé ! Si ça avait été le cas, une attaque surprise aurait été dévastatrice. Dans ce tunnel, impossible de faire des photos, par contre, dans le musée et devant la statue de la réunification, votre guide insistera lourdement pour que vous en preniez plein : « Et surtout, n’oubliez pas de prendre le logo DMZ en photo et publiez-le sur Facebook ! ». Toujours au même endroit, vous pourrez visionner un film américain qui résume les dernières attaques de la Corée du Nord. Certaines sont d’ailleurs particulièrement récentes !

dmzcoreetourdumonde (4 sur 10) copie

S’en suit une nouvelle étape, celle de l’observatoire. Ici encore une fois, impossible de prendre des photos. Dommage, c’est un point de vue parfait pour voir un bout de la Corée du Nord. Vous pouvez même y voir une ville totalement inhabitée avec des tours plutôt grandes. Cela a pour but de montrer la richesse du pays et faire croire que c’est mieux de l’autre côté. Je n’aurai pas l’occasion de la voir, trop de brouillard ! Après quelques minutes (le tour est toujours très minuté), on passe à un nouveau lieu. La dernière gare avant la Corée du Nord. Une gare qui permet, d’ailleurs, d’entrer dans le pays. Un lieu parfaitement banal. C’est ici que se termine le tour DMZ 1, avec au choix un menu végétarien ou non pour ceux qui continuent la visite avec le tour DMZ 2.

dmzcoreetourdumonde (5 sur 10) copie

Tour DMZ 2 : Pourquoi il peut être intéressant de faire ce tour

Le tour DMZ 2 vous permet d’approcher réellement la frontière entre les deux Corée. La première étape vous emmène au camp Bonifas, un des derniers camps avant la fameuse frontière. Vous y trouverez une salle de conférence où seront projetés des diaporamas avec quelques explications sur le conflit et la zone. A la fin, vous devez signer un papier qui dit, en gros, que vous êtes d’accord d’aller à la frontière même si vous pouvez être tué par le camp ennemi. Changement de bus et direction la frontière !

Après un petit passage dans la maison de la liberté, vous pouvez enfin apercevoir la fameuse ligne. L’ambiance y est spéciale. Du côté Corée du Sud, on trouve des soldats totalement immobiles en pose d’intimidation face au nord. En Corée du Nord, les gardes s’en moquent un peu. Quand j’y étais, seul un garde était présent en extérieur, contre une vingtaine pour le Sud. Il était éloigné et faisait les cent pas pour passer le temps. Il est possible de prendre des photos pendant quelques secondes. Ensuite, vous pouvez entrer dans la maison où a été signé l’armistice. Dans ce bâtiment, il est possible de traverser la frontière. Mais attention à ne pas ouvrir la porte en direction de la Corée du Nord !

dmzcoreetourdumonde (6 sur 10) copie

dmzcoreetourdumonde (8 sur 10) copie

dmzcoreetourdumonde (7 sur 10) copie

dmzcoreetourdumonde (9 sur 10) copie

On termine la visite avec le pont du non retour où s’est passée une terrible attaque quelques années plus tôt entre les deux camps. Pendant le trajet de retour au check-up, il est possible de voir une tour avec un drapeau de la Corée du Nord au loin. Deux camps se font face. Un de la Corée du Sud et un de la Corée du Nord. En Corée du Nord, une grande tour a été construite (une centaine de mètres si je me souviens) avec un drapeau au sommet. Pour montrer sa supériorité, la Corée du Nord a construit une tour plus haute avec son drapeau au bout.

dmzcoreetourdumonde (10 sur 10) copie

La DMZ : Le tourisme à l’américaine

Je ne l’avais pas compris avant d’y aller, mais la DMZ est en réalité une zone détenue par les USA. En échange d’avoir quelques troupes à la frontière, ils ont obtenu le business de la zone. Et ça se voit ! On assiste à un véritable show à l’américaine où les films viennent du pays et les acteurs (vos guides) tentent de vous effrayer au maximum. On ajoute à ça une envie forte de faire consommer. A chaque arrêt, une boutique. A chaque arrêt, votre guide vous parle de cette boutique : « Et surtout, n’oubliez pas de faire un tour dans la boutique ! ».

La DMZ : faut-il y aller ?

La zone reste intéressante à voir. Il y a une petite tension tout de même palpable derrière le show. Peu de zones sont encore comme ça dans le monde, c’est pourquoi le tour DMZ 2 ou le tour Panmunjeom peut être intéressant. Il l’est car vous pouvez passer la fameuse frontière et voir de près les systèmes mis en place des deux côtés. Le premier tour (DMZ 1) est par contre à éviter, sauf si vous voulez perdre votre argent.

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *