Anecdotes diverses sur la Birmanie

Depuis le début de mon voyage en Asie, j’ai essayé à plusieurs reprises d’atteindre la Birmanie. Du côté Chinois, on m’a directement dit que je ne pouvais pas rejoindre le pays (ça reste possible après avoir rencontré d’autres voyageurs, mais très long en démarche), en Inde, c’est possible, mais c’est une vraie bataille ! Il faut des permis pour aller dans des zones au nord-est de l’Inde, puis pour la Birmanie… j’ai rencontré un voyageur à qui ça a pris quasiment trois mois ! Bref, tout est ultra-long (néanmoins, j’en ai rencontré d’autres il y a quelques jours pour qui ça a été aussi très rapide !) ! Le moyen le plus simple reste de traverser la frontière Thaïlandaise. Attention ceci dit, certaines zones sont ouvertes et d’autres fermées. Si vous passez par la zone nord pas loin de Pai, vous devrez prendre un avion pour continuer car une zone à traverser est fermée aux touristes !

hpacapitale-5copie

Les zones interdites, c’est un vrai problème en Birmanie. On ne sait jamais vraiment ce qui est ouvert et ce qu’il ne l’est pas. Certaines zones étaient ouvertes, puis elles sont fermées… la raison ? Votre sécurité. En réalité, c’est surtout que la dictature Birmane n’est pas vraiment terminée et que l’on veut cacher ça aux touristes. Evidemment, pour vous aider, ne comptez pas sur le site officiel qui n’est pas à jour depuis plusieurs années ! Impensable quand on sait que les situations changent très vite ici. En partant de Hpa-An, j’ai voulu rejoindre le lac Inle. Après quelques heures de stop, je suis tombé sur un check post qui m’a accueilli avec les fusils. Zone interdite ! Ok… ça fait donc 2-3 jours de détours pour aller au lac !

lacnletram-3copie

Les transports sont assez vieux dans le pays. Les bus sont souvent des vieux bus japonais plus très fonctionnels. Ne soyez pas surpris de voir votre bus foncer dans l’eau pour refroidir le moteur qui menace d’exploser, ni de voir une centaine de personnes dans un bus qui peut en contenir un peu près quarante. Dans la plupart des endroits, bus local ou non, vous payerez souvent bien plus cher que les locaux. Par contre, vous aurez toujours une place assise… J’ai dû prendre le bus pour rejoindre la frontière sud du pays, car il n’y avait aucune voiture qui passait ! L’expérience est vraiment étrange. Vous avez une pyramide humaine de gens qui s’entassent les uns sur les autres. Je crois que c’est le pire que j’ai vu, même en Inde et au Népal ce n’était pas à ce point.

11791700_10153444183199326_922036936_n

Pour le stop, il n’y a pas vraiment de soucis. Les Birmans vous aident sans soucis. Ils ne parlent hélas pas vraiment anglais, donc les conversations ou tentatives de conversation sont limitées, mais ils seront vraiment heureux de vous aider ! Par contre, il ne sera pas possible de dormir chez eux. Vous pourrez être invité à manger, passer la soirée, mais dès que minuit se pointe, ils vont tenter de vous mettre à la porte. Les lois sont très sévères et le gouvernement veut gagner de l’argent avec les hôtels. Les gens se dénoncent entre eux, même dans les temples ! Si vous campez et que la police vous surprend, c’est pareil, elle vous escorte dans un hôtel, souvent très cher !

bagantram-18copie
Un peu moins dans les zones touristiques certes, mais globalement partout, vous aurez toujours le droit aux sourires des Birmans. Et soyez sûrs qu’ils ne vont pas oublier le vôtre ! Comme souvent en Asie, si vous êtes blanc, vous serez un peu comme une star et beaucoup de gens vous demanderont de prendre une photo avec eux. Les femmes birmanes sont assez timides, mais dès qu’il est question de prendre une photo avec un blanc, elles n’hésiteront pas à se coller très près de vous !

hpa-12copie
En Birmanie, j’ai eu l’impression de voir un pays qui a été envahi par le tourisme, mais qui ne sait pas trop quoi faire. Le pays n’est clairement pas fait pour les backpackers. Les prix des hôtels sont hauts, la plupart des commerces ne savent pas encore trop combien vous êtes prêt à payer et poussent le prix vers le haut. Actuellement, les deux lieux très touristiques sont le Lac Inle et Bagan (si vous voulez des plages comme celle de la Thaïlande il y a 20 ans avec personne dessus, c’est le moment de vous rendre dans le sud de la Birmanie ;)). Je suis impatient de voir ce que le pays nous réserve, car je suis sûr que dans quelque temps, des endroits formidables seront mis à la lumière du jour !

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *