1 mois de voyage : Premier bilan

Voilà maintenant un mois que je suis sur la route ! Et c’est fou tout ce qu’il peut se passer en un mois ! J’ai découvert des tas de lieux totalement inconnus auparavant, rencontré un tas de personnes superbes et j’ai fait mes premiers pas dans le monde de la route ! Pour le moment, ce n’est pas vraiment un grand changement. Je suis en Europe et ce n’est pas spécialement une partie du monde que je voulais voir. Néanmoins, je trouvais ça intéressant de découvrir une petite partie de mon continent où on ne va pas forcément. Je suis impatient d’arriver en Asie ! Alors, que retenir de ce premier mois sur la route :

– Le stop, c’est vraiment étrange ! Parfois, j’attends 5 minutes, parfois 3 heures. Il faut juste être patient et bien se placer !

– Être un voyageur comme moi, c’est avoir une place particulière dans la tête et le cœur des gens. On se confie très facilement à moi et on peut vite parler de tout et de rien.

– Les gens qui m’invitent à dormir chez eux sont vraiment exceptionnels ! Souvent, c’est la première fois qu’ils font ça et ils n’ont pas l’air de trop le regretter à la fin !

– Mes sacs sont vraiment trop lourds. Je dois trouver un moyen pour perdre du poids dans les sacs. Dès que je commence à avancer sur une pente, ça devient très dur.

– Je bois énormément d’eau depuis mon départ !

– Les touristes n’ont pas conscience que l’utilisation du flash sur leur appareil photo dégrade les monuments et grottes qu’ils visitent…

– Je perds beaucoup de choses. Un chargeur, un savon, un deuxième savon, mon chapeau…

– Je me suis fait voler mes téléphones, dur !

– Parfois, il y a des moments un peu durs comme je suis seul, mais très vite tout va mieux, car je rencontre facilement des gens.

– Je déteste le stop quand je sors des grandes villes. C’est toujours compliqué.

– Le top 5 des questions qu’on me pose : Combien de temps vas-tu voyager ? De quelle partie de la France viens-tu ? Que penses-tu de mon pays ?  Qu’en pensent tes parents ? Où dors tu ?

– Dès fois, je me dis que je parle bien anglais, surtout après 3-4 heures de conversation avec la même personne

– Dès fois, je me dis que je suis vraiment nul en anglais, surtout quand la personne me demande si on peut pas plutôt parler en français

– Les habitants des pays de l’Est ont un bien meilleur niveau en langue que nous et apprennent l’anglais très jeunes. J’étais très déçu de voir la France si conservatrice du point de vue de la langue et qui ne fait pas grand-chose pour qu’on apprenne tôt à parler l’anglais avant mon départ. Je le suis encore plus maintenant.

– Ecrire mes articles me prend beaucoup de temps. Souvent, je les écris tard et j’ai la flemme de me relire. Du coup, il y a beaucoup de fautes. Je vais vraiment essayer d’arranger ça…

– Je ne prends pas beaucoup de photos quand je suis en voiture. Je vois pourtant des paysages formidables ! Mais je n’ai, en général, pas accès à mon sac.

– Quand je suis dans une ville avec mes deux sacs, le regard des gens va automatiquement dans ma direction, mais peu osent venir me parler.

– C’est très compliqué de visiter un lieu à l’abandon quand on a gros sac à dos !

– Après une mauvaise période, il y en a toujours une superbe qui arrive ! La route est pleine de surprise qui arrivent parfois au dernier moment.

La prochaine fois, je tenterai de répondre à vos questions. Donc si vous en avez, c’est le moment de les poser !

unmois-90 copie

  • Like it?

  • Categories:

  • Date:

  • Author:

  • Comments:

  • More sharing options

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *